Service Relocation Guyane

Toutes nos prestations d'assurance

Assurance Habitation P.N.O

Assurance Habitation Propriétaire Non Occupant

Notre agence S.P.G.R.I a pour mission de gérer et assurer, quoi qu’il arrive, la pérennité de votre patrimoine et la défense de vos intérêts. Certains sinistres engagent votre responsabilité de propriétaire ou de co-propriétaire et non celle de votre locataire. De plus, lors d’un litige avec lui, vous avez besoin d’un soutien efficace…

Pourquoi souscrire cette assurance ?


En cas de non-assurance de votre locataire ou en cas de sinistre n’engageant pas sa responsabilité (exemple : vice de construction) ou en cas de carence de location. Une Indemnité en valeur de reconstruction à neuf sans limite de vétusté, détériorations immobilières et vandalisme, responsabilité civile engagée par des meubles vous appartenant, bris de vitres et glaces équipant les parties privatives. Loyers garantis jusqu’à concurrence de 24 mois suite à un sinistre rendant le logement inhabitable.

Des garanties de base très complètes

  • Un service de protection juridique innovant
    En cas de litige avec votre locataire : vous bénéficiez d’une prise en charge de certains de vos frais lors d’une procédure d’expulsion. Nos conseillers peuvent vous soutenir aussi si vous êtes l’objet de poursuites grâce à un service d’infos, de conseils pratiques et juridiques.
  • Un service d’assistance performant
    En cas de sinistre, un serrurier intervient en cas d’absence ou de départ de votre locataire et vous pouvez compter sur une avance sur sinistre sans intérêts pour effectuer certains travaux (maximum : 3 100 € TTC).

 

Assurance Emprunteur

Assurance Emprunteur

L'assurance emprunteur est une assurance temporaire, limitée à la durée du crédit, qui garantit le remboursement de celui-ci en cas de décès. Elle est le plus souvent complétée par des garanties d'assurance de personnes couvrant les risques d'incapacité, d'invalidité et éventuellement de perte d'emploi.

Pourquoi s'assurer ?

L'assurance emprunteur est généralement une condition nécessaire à l'obtention d'un prêt. Bien qu'il n'y ait pas d'obligation légale, les établissements de crédit demandent le plus souvent à leurs clients d'adhérer à une assurance collective, qui répond aux besoins de garantie des uns et des autres. C'est une sécurité pour l'emprunteur et pour sa famille.

Comment s'assurer ?

L'assurance de groupe

L'assurance de groupe liée à un prêt est souscrite par l'établissement de crédit au profit des emprunteurs. Elle présente de nombreux avantages pour l'emprunteur :

  • des formalités d'adhésion simples,
  • les risques sont mutualisés, c'est-à-dire répartis entre tous les emprunteurs ayant adhéré au contrat d'assurance de groupe,
  • les coûts sont réduits, car il s'agit d'un contrat collectif assurant un grand nombre de personnes,
  • elle comporte néanmoins certaines limites liées à l'âge, l'état de santé, la profession de l'emprunteur, ou encore au montant emprunté,
  • lorsqu'une personne n'entre pas dans le cadre général, l'assureur peut proposer la prise en charge des garanties contre le paiement d'une surprime, ou limiter l'étendue de sa garantie.

Les autres solutions

Dans certaines situations, l'emprunteur ou l'assureur peut rechercher d'autres solutions, par exemple :

  • la souscription d'un contrat spécifiquement adapté au risque présenté,
  • le transfert au profit du prêteur des garanties souscrites dans le cadre d'un contrat d'assurance vie,
  • le nantissement d'un capital (bons de capitalisation…),
  • le recours à d'autres sûretés, telles que le nantissement d'un portefeuille de valeurs mobilières, la caution ou le gage.

 

Assurance Automobile

Assurance Automobile

L’assurance automobile est obligatoire pour tout conducteur de véhicule à moteur

.
Elle regroupe des garanties obligatoires et des garanties facultatives. Selon les options choisies, la souscription d’une assurance permet de prendre en charge certains ou tous les dommages causés aux personnes et aux véhicules en cas d’accident. Un véhicule garé sur la voie publique doit également être assuré.

En circulant dans un véhicule qui n’est pas assuré, vous prenez des risques inutilement, surtout en cas d’accident. En effet, vous devriez dédommager vous-même les victimes. En cas de contrôle, vous risquez jusqu’à 454 500 F CFP d’amende, la confiscation de votre véhicule et la suspension de votre permis de conduire, selon l’article L. 324-2 du Code de la route.

Avant de choisir votre assurance, demandez des devis auprès de différents assureurs afin de pouvoir comparer les garanties et les tarifs proposés.
N’oubliez pas d’apposer sur votre pare-brise la vignette verte indiquant la date de validité de votre assurance, délivrée par votre compagnie d’assurance.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES GARANTIES ?

3 formules possibles
Généralement, les assureurs proposent 3 formules de couverture : tiers simple, tiers amélioré et tous risques.

Dommages couverts par les différentes garanties

Bris de glace
Elle couvre généralement le pare-brise, les vitres latérales et la lunette arrière.

Défense-Recours
En cas de litige avec un tiers et suivant son importance, cette garantie indique que l’assureur prendra en charge les frais liés à toute procédure judicaire engagée. Vos intérêts seront d’ailleurs défendus par un avocat désigné par l’assureur.

Dommages Tous accidents
Elle couvre les dommages causés au véhicule assuré en cas de responsabilité engagée contre un tiers identifié.
Lorsque le tiers n’est pas identifié, l’assureur prend en charge la réparation du véhicule mais vous êtes redevable d’une franchise.
Une clause « Forces de la nature » peut être insérée dans la garantie « Tous accidents ». Elle détaille chacune des catastrophes naturelles couvertes : inondation, cyclone…

Incendie
Vérifiez que « la combustion spontanée » et « la combustion sans flamme » sont incluses dans cette garantie. Sinon, les dégâts causés par un court-circuit pourraient ne pas être couverts.

Responsabilité civile
Elle protège la responsabilité d’un conducteur en cas de dommages matériels et corporels occasionnés à une ou plusieurs autres personnes : piétons, cyclistes, motocyclistes, passagers du véhicule…C’est ce que l’on appelle des tiers.
Mais attention : elle ne couvre que les dommages matériels et corporels causés aux tiers et dont vous êtes responsable. Elle ne couvre pas ceux que vous subissez vous-même. Aussi, il est indispensable de souscrire en plus une garantie dommages corporels du conducteur.

Vol
C’est la clause la plus problématique. La plupart des contrats ne couvrent le vol ou la tentative de vol que s’il y a des traces visibles d’effraction (serrure crochetée, antivol forcé. . .). Sinon, la prise en charge est plus difficile à obtenir. Certains assureurs ont des clauses très restrictives et ne prévoient par exemple aucun dédommagement dans les cas suivants :
- si les clés sont restées à l’intérieur du véhicule,
- si le vol résulte d’un abus de confiance ou d’un détournement. C’est le cas si vous faites essayer votre voiture à un acheteur potentiel qui en profite pour partir avec,
- si seules des pièces de votre voiture sont volées : phares, roues, capot, etc.
- si la voiture n’est pas habituellement garée dans un lieu clos et couvert.

Lisez bien votre contrat pour connaître les risques contre lesquels vous êtes couverts. N’hésitez pas à demander des compléments d’informations à votre assureur.

 

Assurance Professionnelle

Assurance professionnelle

Dans le cadre de vos activités professionnelles, de l'exploitation de votre entreprise, de la commercialisation de vos produits ou de leur utilisation, vous pouvez causer des dommages à vos préposés, vos clients ou d'autres tiers.
C'est pourquoi une assurance responsabilité civile professionnelle est indispensable.

L'assurance responsabilité civile professionnelle garantit les dommages matériels (détérioration, perte ou destruction d'un bien), immatériels (dommage consécutif ou non à un dommage corporel et ou matériel: pertes financières subies par une victime ou tout autre tiers) ou corporels (atteinte physique ou morale subie par une personne physique) causés à des tiers (clients, fournisseurs, partenaires) du fait d'erreurs, de fautes ou de négligences causées par vous-même ou par votre personnel, vos locaux ou votre matériel professionnel dans l'exercice de vos fonctions.

Définitions des termes-clés:

Assuré: Le souscripteur ainsi que ses employés, ses préposés, les membres de sa famille âgés au moins de 16 ans, travaillant habituellement ou occasionnellement avec lui dans le cadre des activités déclarées au titre du présent contrat.
De plus, lorsque l’assuré est une personne morale, les dirigeants qui sont déclarés au registre du commerce et qui sont titulaires de mandats sociaux réguliers.

Tiers: Toute personne autre que l’assuré, le conjoint, concubin ou pacsé de l’assuré, les membres de la famille de l’assuré habitant sous son toit, les associés de l’assuré, les employés ou préposés de l’assuré, en général, toute personne dont il peut être civilement responsable dans l’exercice des activités déclarées au présent contrat, les auteurs ou co-auteurs du fait dommageable.

Dommage (ou sinistre): Tout dommage ou ensemble de dommages causés à des tiers, engageant la responsabilité de l'assuré, résultant d'un fait dommageable (qui constitue la cause génératrice du dommage) et ayant donné lieu à une ou plusieurs réclamations.

L'une des particularités du risque de la responsabilité civile professionnelle (rc pro) est l'impossibilité de connaître précisément à l'avance le montant du préjudice susceptible d'être causé aux victimes. Il est donc indispensable d'assurer votre couverture pour parer à tout risque éventuel.

 

Contrat Prévoyance Santé

Prévoyance Santé

En France, ce sont des cotisations sociales obligatoires qui permettent de financer la protection sociale : le paiement de ces cotisations donne droit à une couverture de base. Des versements supplémentaires peuvent venir s’y ajouter.

La Sécurité sociale et les organismes de prévoyance complémentaire couvrent entre autres les risques associés à une diminution du revenu en cas d'arrêt de travail temporaire ou définitif dû à la maladie ou à l'invalidité, ou encore en cas de décès. On procède alors au versement de prestations, sous la forme d'indemnités journalières, de rentes ou de capitaux : elles compensent en partie cette baisse du revenu.

Plusieurs niveaux de protection existent :

  • Un régime de base, qui est géré par les organismes de la Sécurité sociale ;
  • Un régime complémentaire obligatoire (Convention Collective, Mensualisation) ;
  • Un régime facultatif collectif, qui est souscrit dans le cadre de l'entreprise et réparti entre les institutions de prévoyance, les mutuelles et les compagnies d'assurance : certaines conventions collectives font de l'adhésion à une institution de prévoyance une obligation.
  • Des contrats individuels de prévoyance facultatifs, qui sont proposés par les mutuelles et les compagnies d'assurance.
  • Synthèse de la protection sociale en France

    REGIMES FACULTATIFS Régime surcomplémentaire indivduel 4
    Régime collectif souscrit dans le cadre de l'entreprise 3 PERIMETRE D'INTERVENTION DES ASSURANCES COLLECTIVES
    REGIMES OBLIGATOIRES Régime complémentaire (CCN, Mensualisation) 2
    Régime de base de la Sécurité social 1

    La protection sociale obligatoire de base repose donc majoritairement sur le régime général de la Sécurité sociale, et reste souvent insuffisante.